L’entretien du portail en PVC, un véritable jeu d’enfants

Dur, solide, imputrescible, léger, économique, 100% recyclable, personnalisable – choix important de couleurs, de motifs et de finitions – résistant à l’eau, à la combustion, aux intempéries et aux UV, le polychlorure de vinyle ou PVC est un polymère thermoplastique qui, pour l’anecdote a été découvert plusieurs fois par accident au cours du XIX° siècle avant d’être produit de manière industrielle dans les années 30. De nombreuses qualités qui trouvent de nombreuses utilisations, applications dans notre quotidien. En menuiserie en particulier, le PVC est couramment utilisé pour la fabrication des portails, des fenêtres mais aussi des fenêtres. Alors, comment entretenir ce matériau sans l’altérer ? Focus sur des astuces tant pratiques qu’économiques pour préserver tous ses éléments en PVC.

L’entretien d’un portail, d’une porte ou encore d’une fenêtre en PVC

Assurer une bonne durée de vie et éviter que le PVC ne grise ou ne s’écaille est à la portée de tous. Et, pour cela, il y a une règle d’or : l’entretien annuel. Rien de tel que la belle saison pour donner un coup de jeune au PVC qui s’est encrassé, salis pendant l’hiver.

Quel que soit la menuiserie, une couche de vernis la recouvre. Pour éviter de l’écailler, mieux vaut éviter tout d’abord d’avoir recours à un tampon, une éponge, une brosse ou tout autre ustensile à récurer qui soit abrasif. Une simple éponge est nécessaire.

Côté détergent, exit les produits chimiques qui endommageraient alors le revêtement du portail. L’entretien du PVC est simple et économique. En effet, il suffit d’imbiber l’éponge avec de l’eau tiède savonneuse. Du savon noir, de la pierre d’argent ou encore du savon de Marseille fait l’affaire.

Et, après le nettoyage, rien de tel que de l’eau additionnée à du vinaigre blanc pour redonner de l’éclat et de la brillance à la menuiserie. Pour le côté velouté so chic, so glam, il est possible d’appliquer un chiffon humecté avec de la cire pour voiture voire du lait de toilette.

L’entretien des pièces de quincaillerie

Pour les gonds par exemple, rien de tel que de la graisse imperméable pour que l’ouverture et la fermeture de la menuiserie en question se fasse en douceur sans que l’on soit obligé de grincer des dents.

Et voilà, quelques astuces pour prolonger la durée de vie de l’équipement au complet de manière économique et efficace.  

Laisser un commentaire