Une cérémonie ou une fête réussie malgré un timing et un budget serrés

Bon, on ne va pas se mentir… Ça ne sera pas de la tarte d’organiser la célébration de vos rêves en deux mois seulement. Pourtant, ce challenge, vous allez le relever ! Comment ? En faisant preuve d’ingéniosité, en ne vous dispersant pas et en suivant notre feuille de route.

Ça y est, la date est fixée et le compte à rebours enclenché. À vous de tirer le meilleur parti des 60 jours qu’il vous reste…

#1 Fixez-vous un budget

Entre la tenue – robe de mariée, communion, baptême… –, le traiteur, la location de la salle, les animations, les prestataires (DJ, photographe…), l’addition peut vite grimper. Mais budget serré n’est pas synonyme de fête au rabais… Lorsque l’on est pressée, se fixer un budget de départ (et s’y tenir) oblige à se concentrer sur les dépenses indispensables. Ce n’est qu’en allant à l’essentiel que vous gagnerez du temps. Ça tombe bien, vous n’en avez pas tant que ça…

#2 Dressez (rapidement) la liste des invités

Pour un mariage, une communion ou un baptême, limitez le nombre d’invités pour ne garder que les essentiels (tenez-vous vraiment à faire venir votre ex et sa dernière conquête?), vous respecterez votre budget et optimiserez vos chances de trouver un lieu pour la réception. Rien ne vous empêche d’organiser, plus tard, une méga fiesta avec tous vos potes pour fêter dignement votre anniversaire de mariage, par exemple.

#3 Prévenez au plus tôt

Donnez le temps à vos invités de s’organiser, surtout si votre mariage ou anniversaire tombe pendant les vacances ou si vous avez décidé de tout organiser à la montagne alors que vos proches habitent en Bretagne… Pour vous assurer de la disponibilité de chacun, envoyez un «save the date». Ne figureront sur cette invitation que les éléments indispensables : «Sophie et Stéphane se marient! Où ? À la mairie de Bordeaux. Quand ? Le 20 mai prochain.» Et précisez qu’un faire-part suivra. Un «save the date» n’implique pas forcément qu’on y réponde.

#4 Mettez-vous en quête d’un lieu pour la réception

La plupart des mariages ont lieu de mai à septembre. Si c’est cette période que vous avez choisie, châteaux, salles des fêtes et autres endroits prisés des futurs mariés risquent d’être déjà loués et la compétition sera rude… Et dans les mairies, on se marie à la chaîne. Même conseil si vous avez décidé d’organiser votre anniversaire dans un endroit qui puisse accueillir un grand nombre d’invités (votre appartement sera vite petit, et vos voisins vous en seront reconnaissants !). Vous pouvez opter pour la location d’un grand gîte. Mais veillez bien à prévenir le propriétaire…

#5 Choisissez le menu

Avec la location de la salle, le traiteur représente environ 60 % de votre budget total. Pour un buffet de mariage, il vous en coûtera de 40 à 80 € par convive. Et de 50 à 100 € (voire plus!) pour un repas servi à l’assiette. Le jour J se profilant (très!) rapidement à l’horizon, il vous sera difficile de négocier les prix en faisant jouer la concurrence… Pour autant, demandez plusieurs devis de traiteurs. De même, organiser votre repas dans un restaurant vous évitera de louer une salle en plus du traiteur. Enfin, pourquoi ne pas jouer la carte du fait maison et cuisiner des plats simples, à base de produits de saison ? Vous comptez des cordons-bleus dans votre entourage? Mettez-les à contribution ! Pour éviter les mauvaises surprises, n’oubliez pas de goûter leurs recettes.

#6 Occupez-vous des boissons

Faire appel à un traiteur pour gérer les boissons vous reviendra plus cher que si vous vous en chargez vous-même. Approvisionnez vous directement chez un producteur et tentez de négocier le droit de bouchon que vous demandera probablement le traiteur. Cette somme varie entre 4 et 8 € par bouteille. Question quantité, prévoyez environ une bouteille de champagne pour cinq personnes, une bouteille de vin rouge ou rosé pour trois personnes et une bouteille de blanc pour quatre personnes. Bien sûr, si vous invitez les potes du rugby de votre moitié, vous pouvez facilement doubler la dose… Enfin, pensez à ceux qui ne boivent pas d’alcool et prévoyez un litre par personne de jus de fruit, eau gazeuse, sodas…, et de l’eau plate en quantité.

 

Laisser un commentaire