Cybercriminalité : les arnaques numériques et les méthodes pour éviter les pièges

Depuis que l'Internet est accessible facilement par tout un chacun, et cela depuis quasiment n'importe quel endroit sur la planète, les internautes ont pu profiter des côtés positifs de la chose comme des côtés négatifs, ces derniers ont généralement le même but, arnaquer financièrement monsieur et madame « tout le monde ». En effet, vu le grand nombre d'ordinateurs connectés, cela fait d'autant plus de cibles potentielles pour les arnaqueurs du Web tant depuis le territoire national que depuis l'étranger, néanmoins en prenant certaines précautions, il est possible d'éviter de se faire piéger.

Les spécialistes conseillent de modifier les mots de passe régulièrement

Une des premières choses à avoir en tête lorsque l'on utilise le Web et ça, les nombreux spécialistes le conseillaient régulièrement dans leurs analyses, étaient de modifier les mots de passe de boites e-mail, d'accès aux comptes bancaires ainsi que les mots de passe Facebook, car à l'heure actuelle il est simple de pirater un compte Facebook pour prendre le contrôle d'un profil et s'en servir à mauvais escient.

En aout 2017, un expert en sécurité informatique revient sur ses propos

En 2003, la réalisation de mots de passe avait été conseillée par un expert en informatique, Bill Burr, qui récemment dans une interview a énoncé que la manière de changer les mots de passe comme il le préconisait, c'est à dire en inscrivant un mot, auquel on ajoutait des lettres minuscules, majuscules et des chiffres, était finalement bien trop simple à pirater pour beaucoup de hackers. Le Natinonal Institute of standards and Thechnology conseille plutôt de constituer une suite de mots sans rapports et difficiles à retenir, voilà quelle serait la meilleure combinaison en termes de sécurité.

Ne pas accepter les demandes d'amis provenant de faux comptes Facebook

Puisque les malfaiteurs et délinquents du Web utilisent les canaux les plus en vogue et tentent d'harponner de simples internautes, ces derniers s'intéressent particulièrement aux réseaux tels que Facebook, utilisés par des milliards personnes. Une des dernières arnaques en vogue consisterait à créer un faux compte Facebook et d'envoyer des demandes pour être amis avec toutes sortes de personnes, en sous-entendant une relation amoureuse et ensuite à demander de l'argent. Beaucoup de personnes font de ces actions leur quotidien car ont a même pu remonter difficilement jusqu'à certains, qui se font appellés les brouteurs du Web et sont de jeunes africains désoeuvrés qui vont tenter de gagner de l'argent en arnaquant sur le Web notamment les européens et bien entendu les français qui sont réputés pour leur pitié et leurs sentiments et c'est grâce à cela que les auteurs vont construire leurs manoeuvres frauduleuses.

Laisser un commentaire