Quelles sont les étapes pour acheter sa résidence principale ?

L'achat de son logement familial constitue pour la plupart d'entre nous le projet d'une vie.  Il est donc important de se préparer et de se poser les bonnes questions avant de se lancer.

Le choix de vie détermine le type de logement souhaité

Tous les Français n'ont pas les mêmes envies, ce qui explique la diversité des logements possibles. En fonction de la zone géographique choisie, le logement s'imposera à l'acquéreur. Tout d'abord, en zone rurale, les maisons individuelles sont beaucoup plus nombreuses qu'en ville. La place disponible n'est certes pas la même, ce qui se répercute sur le prix au m². Acquérir une maison en centre-ville n'est pas toujours possible en raison du peu d'offres disponibles et du coût souvent exorbitant. Choisir une vie en zone rurale, c'est le choix de la tranquillité mais aussi la nécessité d'avoir un moyen de locomotion pour toutes les activités quotidiennes : école, médecin, courses et travail. Bien évidement, le choix de son logement doit être déterminé avec son conjoint et en tenant compte des impératifs professionnels de chacun des membres de la famille. 

Quel budget faut-il prévoir pour l'acquisition de son domicile ?

6 Français sur 10 sont actuellement propriétaires de leur hébergement et les chiffres sont en constante augmentation. Pour que les banques accompagnent leurs clients, il est important que le projet soit bien mené et que ces derniers disposent d'un minimum d'apport personnel. Dans les années 2000, les banques finançaient à 100% les projets immobiliers mais cela a changé avec la crise financière de 2008. Pour trouver la meilleure proposition commerciale financière, il peut être intéressant de faire des simulations de prêt. En effet, on peut déterminer avec précision le coût de son projet en prévoyant également les frais notariés. La simulation est une étape indispensable pour éviter un endettement excessif et connaître la charge mensuelle à supporter par le ménage. Il est important de déterminer avec la plus grande attention son budget d'acquisition car des frais annexes peuvent venir s'adjoindre sans avoir été prévus initialement. Les dépassements sont alors lourds à gérer au quotidien. Un courtier peut permettre de faire des économies car il va rechercher le taux nominal le plus bas du marché. En tout état de cause, le TAEG devra être étudié et la comparaison entre banques doit être faite sur la base de ce taux car il permet d'établir le coût global du crédit (intérêts, assurances obligatoires et tous les frais imposés par l'établissement financier).

Laisser un commentaire